Fat Rascals au rhum – Ou comment consacrer une vie aux biscuits.

Bonjour Coucou Hello is it me you’re looking for

Perdus de vue

Tel Walker Texas Ranger le dimanche midi je reviens toujours à vous avec un long blouson et des étoiles de shérif , même si c’est pas forcément la peine.  On pourrait croire que j’ai une vie bien occupée, ça a été le cas, mais en fait non pas vraiment, je suis juste une grosse loque qui préfère rebloguer du food porn plutôt que d’écrire de vrais billets à propos de bouffe que j’ai vraiment cuisiné de mes blanches mains dans une jatte, dans une jatte plate.

Jingle Peau d’Âne et robe en papier d’aluminium doré

Tu l’auras compris mon chameau, je vais encore parler graille, car toi même tu sais que ce sujet me passionne presque autant que les paillettes et les étoiles, si ce n’est plus. Mon preux chevalier l’a bien compris et m’a donc offert un livre anglais de recettes de « vintage teatime » (d’ailleurs, c’est le nom du livre) (par Jessica Simmons) que j’ai rapidement commencé à lire assidûment et à tester.

Mon premier choix s’est porté sur une des recettes les plus simples (et très rapide) du livre, histoire de me faire aux recettes  au vocabulaire anglais un peu technique parfois et de ne pas me planter comme une vieille merde, comme il m’est déjà trop souvent arrivé (dessert jadis ruiné par une cafetière pleine tombée dans la pâte, c’est à toi que je pense et que je dédie cette recette réussie).

Aujourd’hui, j’ai refait ces biscuits appelés Fat Rascals qui ont eu leur petit succès en ajoutant un peu de touche perso à la consistance très basique de la recette d’origine.

Alors pour commencer vous aurez besoin de :

110g de beurre (mou) (pas fondu)

225g de farine à levure incorporée (ou de la farine normale avec un demi sachet de levure dedans)

une pincée de sel

60g de raisins secs

4/6 cuil. à soupe de lait

du rhum

de la vanille en poudre

Faire préchauffer le four à 180 degrés.

Après avoir mis la farine (avec levure) et la pincée de sel dans un saladier, incorporer le beurre mou à la main, puis le sucre et les raisins secs, ainsi que quelques pincées de vanille en poudre.

Puis ajouter le lait pour former la pâte en mélangeant bien, sans en mettre trop pour ne pas se retrouver avec une pâte trop liquide.

Il suffit ensuite d’ajouter un ou deux bouchons de rhum (trois si tu es un pirate).

Former ensuite des petites boules de pâtes sur une plaque de cuisson beurrée ou recouverte de papier sulfurisée en les espaçant pour éviter que les biscuits collent entre eux en gonflant.

Enfourner au niveau de la deuxième branche en partant du haut pour que les biscuits ne soient ni trop haut ni trop bas (captain obvious coucou) et laisser cuire 10 à 12 minutes.

Sortir du four, laisser refroidir et déguster, avec du thé ou du jus de fruits c’est juste parfait.

La beyte

Voilà. Et peut être que si tu es plus habile que moi et que tu ne portes pas de lunettes tu ne te brûleras pas en sortant la plaque du four, aveuglé par la buée sur les binocles à cause du four chaud. La force Pierre Richard un peu.

Comme dirait Mike Brant, qui saura quand sera le prochain article ? Je ne sais pas, la seule chose qui est sûre c’est que je vous fais plein de bisous.

Big kiss lol mdr
Publicités

Ouvre ton coeur :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s