C’était mieux, avant. Ou l’ode à la comédie romantique des 80’s.

Intro nuit noire et vent dans les cheveux

Aujourd’hui, docteur Starla te parle des comédies romantiques.

Quand j’ai appris la mort de Nora Ephron, comme des millions d’autres personnes, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à certains de ses plus grands succès comme Vous avez un message ou Nuit blanche à Seattle.

Alors je me suis fait un marathon Nora Ephron en regardant des comédies romantiques de « l’âge d’or du genre » et j’ai poursuivi avec d’autres classiques du type « comédies romantiques des 80’s/90’s ». Le genre de films avec lesquels j’ai été élevée, à coup de happy endings, musiques émouvantes, Tom Hanks, Meg Ryan, et autres Hugh Grant et Julia Roberts.

J’adore ces films, je veux dire, depuis toujours, je tape un peu des mains dans les moments forts, je suis prise dans les émotions des personnages, je ris des vannes les moins drôles et évidemment je verse souvent ma petite larme.

Seulement, j’ai remarqué que les comédies sentimentales actuelles ne me font pas le même effet, je ne ressens plus ce sentiment de bonheur et de satisfaction en regardant les films plus récents du genre, regorgeant de Katherine Heigl, de Gérard Butler, d’acteurs botoxés en déclin pour certains ou juste carrément énervants pour d’autres. Je ressens un vrai décalage entre les « vieilles » comédies romantiques et les plus récentes et ça m’a intriguée. C’est vrai, au fond, en les comparant, il n’y a pas de grosses différences marquantes, ce sont des trames niaises, pleines de bons sentiments et de happy endings plus ou moins réalistes.

Jingle l’Amour à tout prix

On peut se demander quelle est cette différence, LE truc qui différencie  le film mythique et le navet, la réussite et le fail, la crème anglaise et le vomi. La différence entre deux films du même genre mais pas de la même époque. Est ce que c’est elle, l’époque, qui est en jeu ? Je ne sais pas, certains films récents réussissent quand même, c’est vrai, à se distinguer de la daube ambiante pleine de bandes annonces choc, de guests d’enfer, et de coolitude de « nous on est une comédie romantique mais en fait on se fout de la gueule du genre on est TROP réalistes mais en fait c’est quand même une comédie romantique, allo, y’a 10 minutes de Julia Roberts ». Ces certains films qui à mon sens ont la touche de légèreté qu’on ne retrouve que dans les oeuvres plus anciennes du genre, ce côté frais et assumé, cette touche d’optimisme vrai, sans forcer, sans essayer d’apprendre la vie la vraie à coup de répliques donneuses de leçons, et de fausse rebellion qui rend finalement un tout plus écoeurant et plus gerbant que tout ce qui a pu être fait avant.

Je vomis les Valentine’s day, les 27 robes, les Sexe entre amis et j’en passe des bien plus nuls. Je vomis ce paradoxe qui  veut que la plupart des comédies sentimentales actuelles soient, d’un côté, anti guimauve mais d’un autre coté, plus niais qu’une chanson de Hélène Ségara qui aurait fusionné avec Didier Barbelivien (sale). Je gerbe sur Katherine Heigl et ses robes de demoiselle d’honneur moches, je déteste les martèlements vulgaires de morale à deux balles, sans légèreté, sans authenticité et qui ne vendent rien d’autre que de mauvais acteurs en transformant une rêverie légère en crème au beurre immangeable et immonde et enfin l’humour lourd et sans aucune finesse censé être un des atouts majeurs des films sus nommés, avec les seins de l’actrice, me sort par les yeux.

Sad Katherine Heigl is sad

J’aime les bonnes vieilles comédies romantiques, kitschissimes et assumées, j’aime les happy endings, j’aime Richard Curtis et Nora Ephron,  j’aime regarder des histoires qui donnent l’impression d’être plausibles sans l’être du tout, je revendique le droit de les regarder tout en étant au courant que la vie n’est pas comme dans les films et que non, Richard Gere est loin de venir se pointer sous la fenêtre sous un air d’opéra, bouquet à la main, priant pour que sa belle ne soit pas partie se curer les oreilles chez le voisin. J’aime le côté rassurant de ces films, j’aime regarder 10 things i hate about you et le parfait Heath Ledger quand je me sens triste, citer Coup de foudre à Notting Hill et pleurer devant Nuits blanches à Seattle.

Jingle spoiler happy end de Vous avez un message.

Au final, je pense que la comédie romantique peut encore avoir un bon avenir, mais ce dont je suis certaine, c’est que l’âge d’or du genre restera celui des années 80/90, de Meg Ryan et Sandra Bullock sans botox, de Harry et Sally et des films chocolat chaud/chamallows. Et aussi longtemps que je vivrai et que j’aurai un semblant de mémoire, je citerai fièrement les répliques de ces films en les regardant à chaque noël et à chaque coup de mou.

Du kitsch et de l’épaulette verte, tout ce que j’aime

Voilà c’est tout.

Salut les pipous.

Coucou même avec un cure dent je suis sexy
Publicités

2 commentaires sur “C’était mieux, avant. Ou l’ode à la comédie romantique des 80’s.

  1. Coucou surtout avec un cure dent je suis sexy.
    10 things i hate about you je l’ai vu sur RTL9 quand j’avais 13 ans et je m’en suis jamais remise (maintenant j’ai le dvd).

    +1 pour tout l’article à part ça 🙂

  2. Coucou!

    Je viens de tomber sur cet article et je crois quand même qu’une des raisons pour lesquelles on est moins satisfaites des nouvelles comédies romantiques, c’est qu’on a grandi! On en connait un peu plus sur la vie et sur ce qu’on veut et on est plus intransigeantes avec ce qu’on voit sur nos écrans.
    Après, pour l’affection pour les « vieilles » comédies romantiques, je pense qu’il y a l’attachement des choses qu’on connait depuis longtemps qui rentre en jeu…
    Perso, j’ai vu certains classiques des années 80 comme Pretty Woman, Quand Harry rencontre Sally, Nuits blanches à Seattle ou Flashdance quand j’avais plus de 20 ans et je les ai trouvées bien niaisouilles! Je me suis ennuyée à mourir dans la moitié et j’ai détesté la représentation de la femme dans l’autre moitié… Alors que les comédies des années 90 ou les autres des années 80 que j’ai vu ado, je les kiffe à mort, mais je sais que c’est parce que je débordais d’un romantisme un peu immature à l’époque. Parce que rationnallement, franchement, je les verrai pour la première fois aujourd’hui, ça m’énerverait!

    Actuellement, il y a du bon et du mauvais… Katherine Heigl est assez fade, ses comédies se regardent d’un oeil, mais il y en a d’autres qui sont très bien! Je suis d’accord que certaines sont très moralisatrices mais c’est comme avant au fond, il faut juste trier… 😉

Ouvre ton coeur :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s