Eté indien,playback, paillettes et jeté de fil de micro.

Connaissez vous Super-Kitschou ?

L’ami des bêtes

Il est très facilement reconnaissable. Si si c’est ce mec qui se baladait en combi moulante à paillettes dans les années 70, chantait en playback sur des airs langoureux et faisait rêver ta grand mère. Super Kitschou c’est le héros de tes références pourries, le sauveur de tes soirées karaokés et la source intarissable de casseroles télévisuelles rediffusées au nouvel an dans les émissions des supers blaireaux genre Arthur ou Dechavanne (ou dans les émissions de Daniela Lumbroso sur la 2).

Super Kitschou c’est le Joe Dassin des super héros. C’est le sauveur de Nostalgie et Mfm, le symbole de ce qui s’est fait de pire en musique avant que Desireless et Julie Pietri n’apparaissent.

Parfois, Super-Kitschou est laid, c’est pas sa faute on peut rien faire de bien quand on s’appelle Dave aussi

Troubadour de l’amour, Super Kitschou (S-K l’appelleront nous) chante la vie danse la vie et lance des regards langoureux et fous. Il a la fougue de ses bouclettes soyeuses et l’énergie du disco pour lui. Il est même parfois entouré de meufs qui dansent en culotte avec une permanente sale en guise de cheveux.

Passion cuissots

S-K sauve les mariages de ta cousine, fait beugler le DJ et ton père aussi quand tu pars en vacances, encore 500 bornes et « Oh une station avec une fourchette on y va ? ». S-K est mythique, S-K est un sexe symbol. D’ailleurs, il a moultes admiratrices qui l’adulent, crient son nom, cassent les sièges et lui lancent leurs culottes, prêtes à livrer un duel mortel à celle qui aura récupéré en première le mouchoir plein de transpiration de son dieu à paillettes. On ne déconne pas avec les groupies de S-K.

Les groupies ont un sens de l’esthétique hyper pointu

Super Kitschou a tout de même un équivalent féminin parfois. Vu que la plupart du temps, c’est sa meuf, il chante en duo avec elle pour montrer qu’il est hyper romantique et qu’il sait serrer de la donzelle autrement que dans ses chansons.

Malheureusement, S-K n’existe plus qu’à la télé et dans les internets, plus personne ne brandit son micro, rouflaquettes au vent et regard langoureux à la caméra de manière tout à fait sérieuse sans une once d’ironie. Super-Kitschou est aussi super poissard, si il n’est pas mort jeune ou électrocuté il devient orange, comme nous le montre ce cliché de Julio Iglesias, d’une insoutenable dureté.

Je n’ai pas changé, je suis toujours la clémentine que tu as aimé

Il y a quarante ans, il y a un siècle, il y a une éternité.

Salut l’artiste
Publicités

Ouvre ton coeur :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s