All escapes start with a click of a lock

Dans dix jours (9 quand l’article sera publié) j’ai 26 ans, j’aime bien, c’est un nombre pair.

J’ai toujours aimé mes anniversaires de toutes façons. Parce qu’ils sont en plein été, déjà, comme Harry Potter d’ailleurs.

Mais surtout parce que je trouve ça génial, une fête de plus dans l’année. Six mois avant Noël, comme si l’univers savait que j’allais adorer cette fête et qu’il fallait me faire patienter.

Quand j’ai fêté mes 25 ans, j’avais un mec, un job, un appart, mes deux grands-mères. C’était confort.

Mais quand j’ai fêté mes 25 ans, j’avais aussi un choc post traumatique de l’adolescence, des résidus de dépression et une relation de couple qui n’allait plus du tout et qui niquait le peu de confiance que j’avais en moi.

Alors l’année de ces 25 ans, j’ai été voir une psy, elle a mis des mots, des explications sur plein de trucs. J’ai compris que j’étais surdouée, hyper active, hypersensible… et surtout hyper fucked up.

Donc j’ai un peu rangé tout ce bordel mais comme un ménage, ça se fait de fond en comble, j’ai pris du temps.

J’ai dit stop aux pressions familiales d’être comme ci ou comme ça. Vraiment ça pourrit la vie alors le plus tôt, le mieux.

J’ai voulu rompre, j’ai changé d’avis parce que j’avais peur, et puis j’ai plus eu peur.

J’ai rompu.

J’ai dit que j’allais démissionner en décembre, et puis finalement en novembre, et puis non, en septembre.

J’ai décidé que j’allais partir en Angleterre alors je pars en septembre. J’ai lancé ma chaîne YouTube même !

Et voilà, j’ai 26 ans dans 10 jours.

Alors j’ai un peu peur en attendant, mais c’est une bonne peur. Le genre qui te pousse un peu. C’est une peur de manège à sensation, qui fait glousser.

La peur qui te fait lever les bras hauts et où tu garde les yeux ouverts parce que ce serait gâcher que de pas admirer une aussi belle vue.

Alors je vais accrocher ma ceinture et foncer. Bring it on, les 26 ans.

J’ai fait une dépression à 13 ans, j’en suis revenue à 25, alors je vois pas vraiment ce que je pourrais pas affronter.

J’ai 26 ans dans 10 jours et la vie je la défonce.

Publicités

2 commentaires sur “All escapes start with a click of a lock

Ouvre ton coeur :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s